SOLI

 

ME, MYSELF AND I (15min)
Interprète : Rémi Autechaud
Chorégraphe : Mickaël Le Mer
Assistante chorégraphe : Lise Dusuel

Le « Je » c’est le moi ;
Et le « moi » n’est pas si intéressant.
« MOI » , « JE » sont les signes d’un malaise, d’une préoccupation de soi qui met en évidence la
peur de ne pas être ou la difficulté d’être.
Cela tend vers ce qu’on appelle l’égo.
La source d’inspiration n’est pas là, c’est le soi qui est intéressant.
Nous avons une capacité à développer en sincérité, en vérité ….

©Thomas Badreau

 


©Thomas Badreau

RAGE THE FLOWER THROWER – Le révolté au bouquet (15min)
Interprète : Dylan Gangnant
Chorégraphe : Mickaël Le Mer
Assistante chorégraphe : Lise Dusuel

« Rage, the Flower Thrower » du célèbre street artiste Banksy est sans doute son oeuvre
la plus connue.
Devenu un grand classique du street-art, d’une efficace simplicité et d’une puissance
inégalée, est aussi poétique que politique.
Un homme debout, masqué par un foulard jette un bouquet de fleur alors que la
position de son corps qui s’élance ressemble à celle d’un homme jetant un projectile.
Cette oeuvre et ses contradictions ont éveillé une volonté de donner vie et corps à ce
personnage et de l’imaginer en mouvement.

 


©Quentin Ferjou 

TRACE (15min) 
Interprète : Dara You
Chorégraphe : Mickaël Le Mer

De manière générale, une trace est l’influence d’un événement sur son environnement.
On utilise parfois le terme d’empreinte.
Trace est née du questionnement de Mickaël sur cette empreinte que nous souhaitons
laisse après notre passage.
Dara You, danseur interprète fait appel à ses souvenirs, sa mémoire et sa singularité. Il
évolue dans un univers poétique en résonance avec la mémoire du corps.
Un voyage à la rencontre de l’enfant qu’il a été et de son futur.
Pour Mickaël Le Mer c’est véritablement le sens des émotions qui est recherché à
travers ce solo.