Extension

Extension

Transmission et partage

Extension est une création participative inédite qui immisce le public dans l’univers des danses urbaines en prenant appui sur les valeurs fondamentales de la danse, la transmission et le partage. Elle est née d’une commande de l’Espace des Arts, scène nationale de Chalon-sur-Saône à Mickaël Le Mer, chorégraphe de la compagnie S’Poart.

Crossover

« Crossover » est un mot anglais qui porte de nombreux sens sans toutefois d’équivalent en français. Il signifie à la fois « mélange », « croisement », « métissage », etc.

Ce Crossover se manifeste à travers plusieurs danseurs qui se retrouvent dans un espace d’expérimentation. Ils traversent, prennent des directions qui s’opposent, les corps se croisent et s’entremêlent.

« R »

Solo extrait de la création « Rouge » de la compagnie S’poart, chorégraphié par Mickaël Le Mer.

Teddy Verardo interprète trois tableaux de cette pièce chorégraphique initialement écrite pour 7 danseurs.

Danseur d’une grande virtuosité il trouve sa gestuelle dans la danse hip hop et la danse contemporaine. Élégant, généreux, il propose une interprétation personnelle de cette création.

Traces

De manière générale, une trace est l’influence d’un événement sur son environnement.
On utilise parfois le terme d’empreinte.

Pièce chorégraphique dans laquelle 3 danseurs évoluent  ensemble ou individuellement dans un univers  poétique, en résonance avec la mémoire des corps, forgé par l’exploration des limites et frontières du geste, mais aussi par la richesse des différences que chacun porte en soi.

Rouge

Le leitmotiv : « Tout est rouge »

La couleur rouge est visuellement éclipsée, elle n’apparaît ni dans les éléments scénographiques, ni dans les costumes, ni dans les lumières. Le rouge est omnipotent, de part les états de corps, la chorégraphie, l’émotion, ce qui est vu et ressenti.
Couleur ambigüe, elle joue sur les paradoxes et anime des sentiments intenses et passionnels en totale contradiction. Que les passions qu’elle provoque soient bénéfiques ou néfastes, cette couleur ne laisse donc pas indifférent et c’est là toute sa force.

Rock It Daddy

Rock It Daddy, pièce facétieuse d’un jeune auteur à suivre, Mickaël Le Mer, se présente tel un hommage à l’esprit contestataire du rock.
C’est un show qui n’est pas un retour nostalgique sur les années 50, mais un prolongement dans le mouvement d’une certaine violence assez narcissique des « papies rockers ».
Marie-Christine Vernay, Libération du 21/11/2013.

L’objectif de Rock it Daddy est de créer une passerelle entre les musiques rock et la danse hip hop.

In Vivo

2e prix du Jury au concours national de danse contemporaine [Re]connaissance, en 2009  + de 80 représentations en France et à l’étranger (Brésil, Inde, Russie, Allemagne, Norvège, La Réunion,…)

« The Show closed with a standing ovation by the audience, with people clapping and cheering the artists ».
Le spectacle s’est terminé par une standing ovation, avec les applaudissements et les acclamations du public.
Deccan Herald – Inde – 4 février 2011

Una

Depuis sa création en 1994, la Compagnie S’Poart est très attachée aux notions de transmission et de partage de la danse hip hop au plus grand nombre.
Afin de tendre vers cette mission, Fabrice Priouzeau, danseur de la compagnie S’poart, a ouvert la danse hip hop à des jeunes déficients.
Depuis près de dix ans, il collabore avec divers Instituts Médico-Educatifs (IME), dont l’IME d’Olonne sur Mer où son travail donne lieu à une représentation lors du gala de fin d’année de l’association devant plus de 800 spectateurs.

Instable

Véritable architecte de la danse, Mickaël Le Mer n’a pas son pareil pour mêler les styles (danse contemporaine, breakdance, capoeira, arts visuels,…) et redéfinir l’espace urbain de manière poétique. Ces pièces, à l’impeccable précision chorégraphique, sont très graphiques. Physiques aussi. Mickaël questionne cette fois-ci l’instabilité, le déséquilibre et la gravité, créant une variation pour six danseurs autour de six tables-remparts. Monumental et virtuose.

Journal 491 (Lyon) – octobre 2013

Na grani

Néons blancs, matériaux métalliques et corps à l’échauffe.
Na Grani
, une danse puissante forgée par la rencontre exceptionnelle des cinq danseurs russes qui ont rejoint les interprètes de S’poart.

Plus qu’une compagnie, presqu’une famille.
Depuis sa fondation dans le creuset du mouvement hiphop en 1996, S’poart a su garder intact son désir d’une danse en constante évolution basée sur la performance. La compagnie et les créations sont un espace d’expression, d’initiatives et de rencontres.

Toi et Moi et Moi et Toi

Scène de rue, entre la danse et le mime.

Scénario et mouvement scandés à la Chaplin, souplesse rythmée du hip hop : un impromptu à l’univers singulier qui semble mêler hier et aujourd’hui. 

Art-Terre

De freestyle en battle, de battle en spectacle, de spectacle en évènements culturels, de rencontres en connexions, c’est en s’appuyant sur ce réseau d’artistes que s’articule ce projet de création artistique réunissant 3 jongleurs et 5 danseurs, mêlant technique corporelle et manipulation d’accessoires.

Vibrations

Notre corps est un tourbillon de cellules, de molécules et donc d’atomes, de charges vibratoires, positives et négatives.
Nous produisons sans cesse une longueur d’ondes que nous émettons.
Et celle-ci vibre avec toutes les longueurs d’ondes de notre environnement.
Que celles-ci soient émises dans l’espace, les autres corps, le métal, la musique, …

Mickaël Le Mer

Versus

Les deux interprètes du duo Versus ont deux parcours très distinct, Maxime formé à la scène dans un centre de formation et s’est ouvert aux disciplines hip hop, classique et contemporaine ; face à Dylan qui a découvert la danse à travers le Break Dance et les battles.

Butterfly

Dans de nombreuses traditions à travers le monde, le papillon symbolise l’évolution, la métamorphose et la joie.

Le papillon est l’expression finale de son espèce, sa vie entière est une série d’étapes.