Projets pédagogiques


Depuis sa création en 1994, l’Association Break Dance Yonnaise (ABDY) est très attachée aux notions de transmission et de partage de la danse hip hop à des danseurs amateurs de l’association. Plus qu’une activité de simple loisir, l’ABDY est pour certains adhérents une école où se côtoient les notions d’écoute, de respect, de créativité et de dépassement de soi. Pour d’autres c’est un véritable tremplin vers la professionnalisation. D’autant plus que les intervenants présentent la double facette d’être à la fois danseurs professionnels et pédagogues.

Ainsi, tous les deux ans, l’ABDY propose un projet pédagogique où une vingtaine de jeunes danseurs découvrent l’univers de la scène dans des conditions privilégiées et quasi-professionnelles. Ces projets donnent lieu à des spectacles d’une vingtaine de minutes : « Danse Ville Danse » en 2010, « Les Aristochats » en 2012, « Les Eaux nocturnes » en 2014, « Western » en 2015 et « Rockt It Baby » en 2016. Suite à ces projets, nombre de ces danseurs pratiquent encore la danse et certains d’entre eux sont en voie de professionnalisation ou ont même monté des compagnies amateurs. D’autres ont intégré des écoles de danse ou donnent des cours et participent au développement de la culture hip hop par la transmission et l’enseignement.

 2016 «Rock It Baby»

Une quinzaine d’adhérents ont participé à un processus de création dans des conditions quasi professionnelles. Ces jeunes danseurs se sont retrouvés à travailler avec les danseurs professionnels sur une adaptation du show «Rock it Daddy » de la Compagnie S’Poart rebaptisé pour l’occasion « Rock It Baby » présentée à l’occasion de Colors, festival de toutes danses au Manège le 15 juin 2016.

13497765_10209269367185749_8976411308446267756_ocrédit photo : Aurélie Metois

2015 « Western »

Western & Cie est un clin d’œil aux films cultes, aux dessins animés et personnages de BD qu’affectionnent particulièrement les deux chorégraphes. Non dépourvu d’humour, ce projet à stimuler la curiosité et l’imagination des danseurs impliqués qui ont pu s’identifier à des mascottes et utiliser leurs caractéristiques pour enrichir leur danse.

 IMG_6497

crédit photo : Quentin Ferjou

2014 « Les Eaux nocturnes »

L’eau est à la source de l’imaginaire et des rêves . Et sous ses différents aspects elle est une porte qui ouvre sur les fantaisies de l imagination. Elle permet en quelque sorte de rendre visite à l’inconscient. L’eau est le miroir de l’âme, il nous révèle ce qu’il y a d’enfoui en nous,surtout au niveau émotionnel. L’eau nous renvoie notre reflet.

Cie S'Poart -Les Eaux Nocturnes - Crédit Photo Le Poulpe

crédit photo : Le Poulpe  

2012 « Les Aristochats »

Unity and Having Fun 2012_169

crédit photo : Le Poulpe  

2010 « Danse Ville Danse »

Danse ville danse_055

crédit photo : Soizic